“Si je pouvais résumer mon stage au Togo en 3 mots, je dirais : hospitalité, générosité, convivialité. Ce pays est tout simplement magique. La population est d’une gentillesse incroyable. Nous avons été traitées comme des princesses. Au niveau de l’accueil à l’aéroport et de l’organisation, il n’y a rien à dire. Tout était bien organisé.

En ce qui concerne le logement, la maison est plus que confortable, elle dispose d’une douche et de toilettes. Le seul petit défaut était la connexion internet mais au fur et à mesure du séjour on arrive à repérer les lieux stratégiques où on peut capter de la connexion.

En ce qui concerne le lieu de stage, l’équipe a été à l’écoute. La différence de pratique peut être déroutante parfois mais on s’adapte du mieux qu’on peut.
La visite des cascades de Kpalimé était juste magnifique. Victor (responsable de Citizen Trip au Togo) est vraiment notre papa lors du séjour ! Il est toujours à l’écoute. On ne manque de rien et si un problème survient, il apporte la solution très rapidement. Les repas sont justes délicieux et copieux.

Je garde de mon séjour un excellent souvenir et je quitte le Togo avec un pincement au cœur. La joie de vivre et la gentillesse des Togolais vont me manquer. Ce n’est pas un Adieu au Togo mais un Au revoir !”

Mandana Vasvi
Etudiante Sage-Femme, 4ème année.
HEPH Condorcet (Belgique)
Stage Santé au Togo, Septembre 2016

“Quel mois magique passé dans cette grande famille ! Quitter sa famille, ses habitudes, son confort peut paraître difficile voire insurmontable, mais dans la maison de Citizen Trip au Togo tout le confort est là et plus que des amis, on y trouve une grande et formidable famille d’accueil. On a rigolé, on a dansé, on a si bien mangé et on a reçu tant d’amour.

Pour ce qui est de Kpalimé, je n’oublierai jamais cette ville si accueillante et les vrais amis que je me suis faits ici. C’est devenu également une ville d’accueil. Je m’y suis sentie comme chez moi, parfois mieux, parfois moins bien de par la différence de culture. Mais une fois adaptée, tout ce que je pensais négatif m’est apparu comme simplement enrichissant.

Et le stage était tout simplement un endroit d’échange et de confiance. J’ai pu animer des journaux seule, faire des reportages sur les sujets que je souhaitais.

Petit conseil : ne prenez pas mal qu’on vous appelle yovo dans la rue car ici être blanc ou être noir importe peu. Seuls votre sourire et votre amour comptent.
Mon seul regret est que mon séjour était trop court. J’espère que je reviendrais un jour.
Merci à toute l’équipe de Citizen Trip et d’AMECAA-Togo, merci à Victor notre papa, merci à Hadrien de rendre tout cela possible et merci à tous mes amis togolais. Je ne vous oublierai jamais.”


Céline Nourrisson
Etudiant, Licence en Journalisme.
Institut Européen du Journalisme (IEJ Paris).
Stage journalisme Septembre 2016.

Je suis partie au Togo pendant un mois dans le cadre de mes études de médecine. Ce n’était pas un stage obligatoire, mais je ressentais le besoin de découvrir la médecine sous un autre angle, en étant confrontée à d’autres réalités.

Voir et ressentir les différentes culturelles c’est passionnant !

Le dispensaire où j’ai été accueillie avec Charlotte, une autre étudiante en médecine, est tenu par des sœurs. Même si elles ne pas toujours présentes, elles sont extrêmement bienveillantes et intègrent nos souhaits avec le sourire.

J’ai commencé mon stage en médecine générale pour le poursuivre ensuite en maternité, une spécialité qui me tient fort à cœur. Il est vrai qu’il n’est pas aisé de trouver sa place, étant donné que les consultations se font pour la plus grande partie en éwé, le dialecte local. La sage-femme (chef de service) nous racontait ici et là ce qui avait été dit, mais malgré nos questions, cela ne nous permettait pas toujours de comprendre les différentes situations. Les accoucheuses par contre, étaient très serviables et davantage ouvertes à la discussion.
Même si du point de vue médical, j’aurai probablement moins appris que prévu – et encore, j’ai vu des choses qui m’ont marquée à jamais – humainement, mon mois au Togo aura dépassé toutes mes attentes. Voir et ressentir les différences culturelles, tant au niveau médical qu’au niveau de la vie de tous les jours, c’est passionnant !

Un espace paisible et un contact aisé.

L’accueil au sein de l’association AMECAA-Togo (partenaire local de Citizen Trip au Togo) est extraordinaire. Victor est comme un père, nous accueillant tout en nous laissant la liberté nécessaire. La maison est parfaitement aménagée, offrant un espace paisible et de confort idéal. Le contact avec les Togolais est aisé, ils sont très accueillants. Je vous conseille de prévoir un peu de temps supplémentaire pour voyager dans le pays.

Personnellement le mois passé là-bas est passé beaucoup trop vite, on découvre tant de nouvelles choses qu’on ne s’en lasse pas !
Cette expérience au Togo m’aura énormément appris et m’a donné le goût pour d’autres voyages de ce style-là.
Je remercie toute l’association de m’avoir offert cette possibilité, cette porte vers un autre monde.

Céline Verougstraete
Etudiante en 2ème année de master en médecine à l’Université Catholique de Louvain
Stage santé au Togo en juillet 2016.

Je suis partie à Kpalimé afin d’effectuer un stage en pharmacie à l’étranger d’un mois dans un dispensaire. Lorsqu’on décide de partir faire un stage au Togo, on s’imagine revenir en ayant appris beaucoup de choses. Mais manifestement je me rends aujourd’hui compte avoir sous estimé l’apport que ce genre de voyage peut avoir.

Un bilan très positif pour ce stage en pharmacie à l’étranger

Concernant mon stage dans la pharmacie du dispensaire, j’ai appris beaucoup de choses même si parfois le rythme plus lent ainsi que la barrière de la langue (puisque la langue officielle est le français cependant dans la pratique les togolais du sud utilisent l’éwé) m’ont forcés à revoir mes objectifs de stage. Cependant le bilan de ce formidable voyage reste très positif, car je reviens avec une expérience qui me donne une nouvelle perspective de compréhension de la réalité de vie des togolais. En effet on part toujours avec quelques images que l’on s’attend à trouver sur place, mais franchement tout ce que j’imaginais était finalement très diffèrent de la réalité sur le terrain.

Un bon équilibre entre encadrement et liberté

L’accueil sur place était une source d’angoisse avant le départ, mais après avoir rencontré Victor, le président d’AMECAA Togo (partenaire local de Citizen Trip au Togo), je me suis sentie bien accompagnée pour que mon séjour se passe au mieux. En effet j’ai apprécié la juste balance entre la présence régulière de Victor pour venir voir si nos journées se passaient bien et le fait que nous étions très libres sur place ; ce qui constituait un très bon équilibre entre encadrement sérieux et liberté de découvrir le pays à son rythme !
Pour conclure, je ne peux qu’encourager toute personne ayant envie de vivre une aventure humaine hors norme ainsi que de découvrir un nouveau paradigme de travail de faire un stage au Togo avec l’association Citizen Trip.


Marie-Camille Schoumacher.
En 3ème année de pharmacie à l’Université Catholique de Louvain (UCL), Bruxelles.
Stage santé au Togo en juin 2016.

Mon expérience au sein d’un média togolais est totale : plus que n’importe quel autre stage journaliste, elle est riche en découvertes et en enseignements. Au sein de la radio VGK, j’ai pu comprendre le fonctionnement d’une radio locale commerciale. Ici je peux m’investir en profondeur dans les programmes, car ici une grande liberté est laissée quant aux initiatives personnelles.

Avec une autre stagiaire nous avons créé une émission hebdomadaire d’une heure de débat sur des thèmes de société. L’éducation, la femme, le travail, l’art, tout fonctionne différemment ici et cela nous oblige parfois à revisiter nos cadres de pensée et nos réflexes journalistiques. Les reportages effectués pour le journal quotidien portent sur des sujets divers, depuis le compte-rendu de différentes manifestation jusqu’aux dossiers agricoles, en passant par les affaires judiciaires.

Plus qu’un stage journaliste, la découverte d’un pays passionnant !

Mon hébergement au sein du partenaire locale de Citizen Trip (l’association AMECAA-Togo) se déroule très bien : l’accueil est parfait, on est bien entouré tout au long du séjour. La maison est agréable à vivre, et l’on se sent tout de suite chez soi. L’adaptabilité est l’un des points forts de Citizen Trip qui écoute attentivement les demandes propres de chaque membre. Avoir son vélo et sa chambre individuelle par exemple sont des aspects très positifs.

Le Togo de manière générale se montre très accueillant. A Kpalimé, le tourisme est important, et cela renforce encore le bon accueil. Les rencontres sont nombreuses dans la rue, lieu vivant par excellence. Partout règne la musique, traditionnelle ou moderne, et elle est souvent accompagnée des danses ! Kpalimé accueille beaucoup d’artistes et d’artisans, ce qui en fait un lieu de vie agréable et stimulant. Le Togo est ma première expérience en Afrique de l’Ouest, et elle me donne envie de continuer à voyager dans cette région du monde, et de revenir à Kpalimé !

Amélie Bouret
Master 1 et 2 Humanités et industries créatives – journalisme culturel
Université Paris Ouest- Nanterre.
Stage journalisme février-mai 2016


La radio Mouv’ a décidé de consacrer sa chronique “Les Engagés” du 26 octobre 2015 à l’association Citizen Trip (anciennement Association AMECAA) Réécouter la chronique
L’occasion d’en savoir plus sur cette émission:


“Les activistes agissent aujourd’hui aussi bien dans la rue que sur le web. Dans sa chronique quotidienne Les Engagés”, Adile Farquane fait le point sur ceux qui s’engagent pour faire bouger les lignes.” (source: http://www.mouv.fr/emissions/les-engages)

Citizen Trip m’a offert l’opportunité de vivre un voyage au Togo inoubliable duquel je reviens émerveillée, le coeur rempli de sourires et de belles aventure lors d’un chantier solidaire de soutien scolaire. L’association m’a permis de partir seule avec la liberté et l’autonomie que je souhaitais tout en étant présente et rassurante afin de m’aider à joindre l’utile à l’agréable. Ce voyage a avant tout été un réel échange; je suis revenue en France riche de mes rencontres et de mes expériences en ayant donné aux autres le meilleur de moi-même.


Mahaut Taudière
Chantier solidaire “Soutien-scolaire primaire & collège dans le village de Klo Mayondi”

Du 08 au 29 aout 2015

Mon année scolaire 2014-2015 débute en septembre à l’école de journalisme de Toulouse. Ce métier de journaliste que je rêve de pratiquer est un métier qui ne s’apprend pas que sur les bancs de l’école. La période de stage qui doit se dérouler de mars à avril est la période la plus formatrice et la plus cruciale de cette année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je m’en suis (très) bien sorti grâce à un stage journaliste à l’étranger.

J’ai trouvé l’association Citizen Trip en recherchant via google : “stage reporter Afrique” et “stage journaliste à l’étranger”. L’Afrique ? Jamais visitée. La radio ? Jamais expérimentée. Il était temps, à bientôt 22 ans de se lancer dans cette aventure. Le moment de remercier Hadrien Louis, directeur de Citizen Trip pour sa disponibilité, ainsi que ses explications et conseils qui m’ont mis en confiance. Ses réponses rapides, rassurantes et complètes m’ont conforté dans mon projet de voyage.

Une expérience professionnelle et humaine tellement enrichissante.

Mon stage à la radio Planète Plus au Togo a été et restera des plus parfaits. Entre la préparation du journal, les chroniques matinales, les émissions de jeux quotidiennes, sans oublier l’émission Planète foot du samedi matin et celle de rap français du vendredi soir, mes activités et les tâches qui me furent confiées durant mon séjour à Kpalimé furent intéressantes, passionnantes même. Une expérience professionnelle et humaine tellement enrichissante.

Hasard du calendrier : ma période de stage coïncidait avec les élections présidentielles du Togo. Cerise sur le gâteau, avec un brin de réussite et la chance du débutant j’ai pu m’immiscer dans la vie politique Togolaise. Entre meetings et effervescence populaire, je fus vraiment au plus près de la campagne. Armé de mon gilet de presse et de mon dictaphone, « aujourd’hui , l’interview du président sera le sujet phare du journal du soir. »

Ces quelques mots font remonter en moi une sorte de nostalgie. Mais les souvenirs sont impérissables et il est l’heure de remercier chaque membre de l’association Citizen Trip qui ont tous plus ou moins œuvré pour le bon déroulement de mon séjour. De ma prise en charge dès mon arrivée à Lomé jusqu’à mon départ de Kpalimé, je n’ai manqué de rien. Victor Klu, responsable de l’antenne de l’association au Togo, restera un homme pour qui j’ai le plus grand respect. Il est présent à la fois pour répondre à nos besoins et pour veiller à ce que tout se déroule bien. A aucun moment je n’ai senti de contrainte ou d’entrave à mon épanouissement et à mes activités à Kpalimé ou ailleurs. L’association t’accompagne, et est auprès de toi si besoin tout en veillant au bon déroulement de ton séjour.

Les mots ne suffisent pas toujours mais un grand merci à vous tous, je n’oublierai jamais ce voyage magnifique qui à coup sûr, m’a fait grandir et évoluer.

Clément Chapusot – Etudiant à l’EJC Toulouse
Stage journaliste à l’étranger réalisé au Togo de mars à avril 2015.