Nous avons bien été tentés d’utiliser le terme humanitaire sur notre site : missions humanitaires, camps-chantiers humanitaire, voyage humanitaire … En effet, ce mot-clé est très utilisé sur les moteurs de recherche. C’est un terme générique, qui nous accompagne depuis notre enfance, qui nous a marqué parce qu’il est utilisé dans des contextes marquants : guerres, famines, tsunami, tremblement de terre …

Effectivement, « l’action humanitaire est d’abord l’expression d’une solidarité nécessaire vis-à-vis de victimes de catastrophes et de conflits armés » (Ministère des affaires étrangères)

Une organisation humanitaire répond à une menace immédiate sur la vie des populations.

L’aide apportée est alors pilotée par des spécialistes du domaine : médecins urgentistes, infirmiers, logisticiens, coordinateurs, responsables technique qui travaillent avec leurs homologues locaux.

Les organisations de solidarité internationale et de développement travaillent elles, chacune avec leurs spécificités, à agir pour un autre monde, plus respectueux des toutes les populations et en coopération entre pays du nord et pays du sud.

Chez CitizenTrip, nous ne parlons pas d’aide, nous parlons d’échange, de construire ensemble un monde plus juste et plus solidaire. C’est donc un engagement qui concerne tout un chacun ici comme là-bas.

Chez Citizen Trip nous n’agissons pas sur des urgences critiques, en ce sens nous ne sommes pas une organisation humanitaire. Nous agissons pour contribuer à l’épanouissement de l’homme dans son milieu par la promotion de l’éducation, de la culture, de la protection de l’environnement, du développement et de la solidarité internationale. Participer à l’un de nos séjours solidaires ne relève donc en aucune façon d’une démarche d’assistanat ou d’aide humanitaire mais bien d’une démarche d’échanges humains. Lors de ces séjours bénévoles du sud et du nord sont à pieds d’égalité.

Nous portons donc avec fierté notre casquette de (petite) organisation de développement et de solidarité internationale sans mentionner “voyage humanitaire” même si cela doit nous faire perdre quelques belles opportunités de rencontre sur la toile !